Zacatecas / Reportages

La Quemada, Mystérieux Site Archéologique

Reportages sur Zacatecas, Zacatecas

La Zone Archéologique de La Quemada (littéralement  la Brûlée), se situe à 56 km de la ville de Zacatecas, sur la Route Carretera Federal n°54 Zacatecas-Guadalajara en direction de la localité de Guadalupe Chicomostoc, dans la municipalité de Villanueva. La Quemada est une zone archéologique singulière dans la mosaïque des sites méso-américains. En 1615, Frère Juan Torquemada l’identifia comme l’un des lieux visités par les Aztèques lors de leur migration à la vallée de México, où ils laissèrent enfants et personnes âgées. En 1780, l’historien et religieux Clavijero, associa cet endroit avec Chicomostoc, où les Aztèques restèrent neuf ans sur leur route à l’Anáhuac. Cette spéculation donna lieu à la tradition populaire qui  identifie La Quemada avec le lieu mythique appelé Las Siete Cuevas - Les Sept Grottes. Les recherches faites dans le site révélèrent que La Quemada forma partie de l’important développement culturel méso-américain, dont le noyau fut la Ville de Teotihuacán (100-650/700 Ap. J-C.), et qu’elle se développa entre 300 et 1200 Ap. J-C (périodes Classique et début Post-Classique).

Située dans une vaste plaine, La Quemada ou Tuitlán - qui, il y a de cela peu de temps était connue comme Chicomostoc- est notable pour ses nombreuses ruines qui recouvrent et contournent les sommets nord-ouest, nord-est et sud du Cerro de los Edificios - Colline des Édifices. Le site se divise en quatre secteurs principaux, entre lesquels se distinguent La Acrópolis et La Ciudadela - La Citadelle.

L’aire du secteur de l’Acrópolis est composée de six niveaux. On y accède par un chemin pavé de 35 mètres de large et 400 de long connu comme la Calzada Mayor - Grande Chaussée. Les structures architectoniques les plus imposantes de la zone se trouvent sur cette esplanade.

Premier Niveau : avec 67m de long et 64m de large c’est l’antichambre du Salón de las Columnas - Salon des Colonnes - mesure une enceinte de 40m sur 32m entourée de murs de 3m de haut et 2.70 d’épaisseur où l’on peut observer onze piliers ronds de 5m de haut qui servirent de support à un large toit disparu après un incendie.

Second Niveau : À ce niveau se trouve le Juego de Pelota - Jeu de Balle - ; une structure de type méso-américain édifiée sur une énorme élévation au nord de laquelle s’érige une construction de plus de 10m de haut : la Pirámide Votiva - Pyramide Votive. Les vestiges d’un perron découverts sur le côté sud de celle-ci laissent supposer qu’il allait jusqu’à la cime où il y avait peut-être un temple.

Troisième Niveau : À environ 30m de la Pyramide Votive s’élève un escalier monumental de 75 marches qui atteint une hauteur de plus de 20m. Il s’agit de la Gran Escalera Solar - Grand Escalier Solaire - qui nous conduit vers un chemin qui débouche à son tour sur deux perrons de dimensions plus réduites. Des travaux récents dans les environs de cette zone ont révélé l’existence de 25 aires d’habitation construites vers l’an 650 Ap. J-C. sur le flanc ouest de la colline.

Quatrième Niveau : Cette aire, située à 20m au-dessus de l’esplanade du troisième niveau, soutient l’ensemble architectonique appelé Plaza de los Maestros - Place des Maîtres , un vaste espace avec un autel central délimité par une plate-forme sur laquelle ont été construites des chambres. À l’ouest se trouve un autre ensemble célèbre nommé El Cuartel.

Cinquième Niveau : Ici, se trouve la Plaza de los Sacrificios -  Place des Sacrifices - qui se caractérise pour sa place enfoncée, son autel central et sa base pyramidale de cinq corps.

Sixième Niveau : C’est une autre plate-forme qui entoure la partie inférieure de la crête rocheuse qui couvre tout le secteur de La Acrópolis. Au nord de la crète se situe une place creuse et fermée de laquelle part un chemin de pierres de 6m de large et 265m de long, connu comme la Calzada Solar - Chaussée Solaire - laquelle conduit directement à l’ensemble astronomique de La Ciudadela.

La Ciudadela ou Muralla - Muraille : Le secteur de La Ciudadela est un groupe de constructions d’usage cérémoniel et défensif qui, semble-t-il, a été construit vers la fin de l’occupation de La Quemada. On y accède par la partie nord de la colline. Son nom fait référence à la fois au mur de 4m de haut et 4m d’épaisseur qui cercle sa superficie et à son emplacement en bordure d’une colline rocheuse qui contourne les parties nord et nord-est de la zone. La découverte d’un gnomon ou cadran solaire près de l’autel de 4m de haut de La Ciudadela premit d’associer ce groupe de structures à un ensemble astronomique. À l’est de la place ont été découverts les reste d’un individu enterré avec diverses offrandes : une poterie, quatre coupes disposées en direction des points cardinaux et un miroir décoré avec une mosaïque de turquoise et spécularites (une variété d’hématites).

Le Musée de La Quemada a été construit entre 1993 et 1995 avec la participation du Gouvernement de l’État de Zacatecas, le Ministère du Tourisme, le Conseil National de la Culture et des Arts, à travers l’Institut National d’Histoire et d’Anthropologie (INAH). Situé dans la zone archéologique, son architecture a été conçue de façon à ce qu’il puisse se fondre avec le paysage et la zone archéologique grâce à l’utilisation de pierres plates et de stuc, matériaux caractéristiques des édifices de la zone.
Ce musée offre un panorama de l’évolution archéologique de la région à travers divers éléments informatifs, une maquette du site et des vidéos descriptives des principaux emplacements humains préhispaniques du territoire de Zacatecas : Loma San Gabriel, Chalchihuites et La Quemada. Ouvert tous les jours de 10 a 17hrs.

Galerie de Photos

Grand Escalier Solaire, La Quemada, Mystérieux Site Archéologique

Commentaires