Guide Touristique de Zacatecas

Zacatecas

Hôtels, Restaurants, Plans et Cartes, Photos, Vidéos, Attractions Touristiques, Informations

On pourrait dire que le "Cerro de la Bufa" (colline de la Bufa), soit à l'origine de la naissance de Zacatecas : à son pied se trouvent d'importants gisements d'argent, raison qui motiva Juan de Tolosa, Diego de Ibarra, Cristóbal Oñate et Baltazar Temiño de Bañuelos, à fonder cette ville un 8 septembre 1546.

C'est en 1585 que le Roi Philippe II lui concéda le itre de "Ville de Nuestra Señora de los Zacatecas". Trois ans plus tard, il l'ennoblit, lui concédant son blason des armes. C'est ainsi que celle, qui jadis était la terre de groupes indigènes tels que les Zacatecos, Caxcanes, Huachichiles, Tecuexes, Irritilas, et Tepehuanes, se convertirait en l'une des plus brillantes zones urbaines de la Nouvelle Espagne.

L'exploitation de l'argent, en plus de générer une industrie notable, attira différents ordres religieux tels que les Franciscains, Augustins et Dominicains, qui trouvant en Zacatecas une communauté disposée à recevoir la foi chrétienne, érigèrent de splendides temples et monastères dont la somptuosité et la richesse étaient comparables aux fastueuses mansions de ceux appelés "Les Aristocrates de l'Argent".

Zacatecas, qui signifie en langue náhuatl "Lieu où abonde le Zacate", est une ville enclavée dans un vallon formé par les collines Cerro de la Virgen, Cerro del Grillo, Cerro del Padre et le Cerro de la Bufa.

Connue comme la ville "en pierre de taille rose et cœur d'argent", elle se distinguait à l'époque comme l'une des plus importantes zones urbaines de la Nouvelle Espagne. Toutefois, sa valeur historique ne se limite pas seulement à l'époque de la splendeur coloniale. Elle joua également un rôle héroïque puisque c'est d'ici que se prépara le triomphe de la Division Nord sur l'Armée du Général Huerta durant la "Prise de Zacatecas", bataille qui mit un terme à la Révolution Mexicaine, menée par le légendaire Poncho Villa et les généraux Felipe Angeles et Pánfilo Natera.

Zacatecas s'est construite peu à peu, en adéquation avec la terre et suivant les sinuosités de la montagne faisant preuve d'un réel génie constructeur, en témoignent ses rues dénivelées qui ondulent dans la ville avec une grande esthétique, ouvrant le pas aux places et recoins enchanteurs. Nombreuses sont les rues qui, jusqu'à ce jour, conservent des noms particuliers, qui, bien qu'ayant perdu leur raison d'être ou leur date d'origine, décrivent un passé où convergent légendes, traditions et culture. " Calle de la Mantequilla " rue du beurre, " Los Gallos " les coqs, " Las Merceditas " les petites grâces, " el Indio Triste ", " Calle del Santero ", " del Mono Prieto " du singe foncé ou encore celle du " Resbalón " ou glissade!

La beauté de la ville de Zacatecas est telle qu'elle reçut en 1993 la distinction de "Patrimoine Culturel de l'Humanité" par l'UNESCO, reconnaissance qui fait honneur à la valeur de sa majestueuse architecture.

L'ancien " Real Colegio et Séminaire de San Luis de Gonzaga ", l'un des collèges les plus reconnus institué par la Compagnie des Jésuites en 1616, renferme depuis 1983 le fameux Musée Pedro Coronel. Une impressionnante collection artistique du monde entier y est exhibée : Grèce, Rome, Etrurie, Inde, Népal, Tibet, Chine, Japon, Afrique, etc. Ce musée est unique en Amérique Latine.

Autre musée valant vraiment le détour, le "Musée Rafael Coronel " (à ne pas confondre avec le précédent). Installé dans l'ex-couvent de San Francisco, édifice d'une valeur inestimable où s'exposent actuellement des masques populaires mexicains utilisés lors de danses et rituelles célébrés dans tout le pays. Avec plus de 5000 pièces, cette exposition intitulée "El Rostro de Mexico" le Visage du Mexique, est considérée comme la plus grande du monde.

Parmi les autres musées de grandes importance, citons: le Musée Virreinal de Guadalupe, lequel en plusd'abriter des peintures de l'époque coloniale, possède quelques pièces du XVIè ainsi qu'une précieusebibliothèque riche de 10 000 volumes.

Le Musée Zacatecano, situé dans l'anciennemaison de la monnaie de Zacatecas, il présente une magnifique collection de broderies Huicholes finementélaborées, des ex-voto ou retables populaires du XIXèsiècle.- le " Musée Toma de Zacatecas " ou prise dezacatecas, situé dans l'esplanade du " Cerro de laBufa ", il ouvrit ses portes en commémoration du 70è anniversaire de la prise de Zacatecas.

En parlant de "Cerro de la Bufa", cela vous dirait d'effectuer un surprenant parcours de 650 mètres de long à bord d'un téléphérique? Depuis le " Cerro del Grillo " jusqu'à la cime du " Cerro de la Bufa ", vous apprécierez suspendu à 85 m au-dessus des maisons, la splendide vue panoramique de la ville de Zacatecas. Ville dont l'élégance d'autrefois, continue de séduire ses visiteurs et dont l'hospitalité sera à la hauteur de vos attentes ! Un parcours de la ville, les pieds sur terre cette fois-ci, vous permettra d'observer de près "El Palacio de la Mala Noche" (Palais de la Mauvaise Nuit) érigé au XVIIIè siècle par le mineur Don Manuel de Rétegui grâce à l'aide d'ouvriers et artisans indigènes. Construit en pierres de tailles, pierre brasse et fer forgé, il se distingue pas ses splendides balcons et ses toits élevés. Cet édifice fut le siège du congrès local jusqu'en 1985. A ce jour, il est occupé par les bureaux du Pouvoir Judiciaire de l'Etat.

Le Théâtre Calderón, les merveilleuses églises de Santo Domingo, Fatima, et bien sûr la majestueuse Cathédrale de Zacatecas, sont autant de joyaux immortels qui croisent le seuil du temps tout en nous réservant 1001histoires… Il y a tant à voir dans cette ville confiée à la Vierge Patronne, qui depuis le sommet du " Cerro de la Bufa ", veille au développement de cette ville géniale !!