Guide Touristique de Puebla

Puebla

Hôtels, Restaurants, Plans et Cartes, Photos, Vidéos, Attractions Touristiques, Informations

Joyau colonial du Mexique, la ville de Puebla est aussi un symbole de patriotisme, du fait de sa résistance lors de l’invasion française dont l'épisode le plus célèbre est la Bataille de Puebla en 1862.

L’indéniable magnétisme de Puebla ainsi que son éclatant héritage architectonique alimentés par une profonde succession de traditions et manifestations culturelles riches en formes et couleurs, allaient ,au fil des siècles, la convertir en l’un des plus importants centres urbains. Face au Zocalo (jardin principal), la majestueuse Cathédrale de Puebla exhibe fièrement ses deux tours de fer forgé chacune d’une hauteur de 73,93 m, considérées comme les plus hautes du pays.

C’est en 1575 que Francisco Becerra et Juan de Cigorondo projetèrent l’édification de ce temple, qui prit sa forme actuelle en 1640 à la suite du projet de réadaptation qu’entreprit l’Evêque Juan de Palafox y Mendoza à son arrivée à Puebla. La visite de la cathédrale s’effectue en environ 30mns, durant lesquelles l’on peut admirer ses voûtes colossales et ses brillants décors. Mais la cathédrale n’est que le début d’un voyage extraordinaire !!

Ici, nombreux sont les autres temples qui à eux seuls représentent une prouesse artistique, chargés d’éléments raffinés et entre les pierres desquelles se perçoit la douce et vibrante connexion qui unit le passé et le présent de cette ville si noble. On rencontre la majestueuse église de Santo Domingo dont la Chapelle del Rosario, construction datant de la seconde moitié du XVIIè siècle, est recouverte de feuille d’or 22 carats, constituant sans aucun doute l’une des plus grandes réussites de l’art baroque de la Nouvelle Espagne. Merveille offerte au monde pendant encore bien des générations.

Et que dire de l’église de San Francisco, située dans le quartier El Alto, zone la plus ancienne de Puebla, et l’Eglise de San Francisco de Acatepec située sur la route fédérale Cholula-Tonantzintla qui avec sa façade recouverte de carreaux de faïence élaborés par des artistes plobaniens du XVIIè, est considérée comme une authentique pièces maîtresse du style baroque mexicain.

La visite de Puebla nous conduit aux Forts de Loreto et Guadalupe, dont l’accès est précédé d’un splendide arc, survivant de ceux qui durant des siècles vigilèrent l’entrée de la Ville des Anges, Angelopolis. La face sud de l’arc affiche le blason de la ville et sa couronne représente San Miguel, Saint Patron de la ville. Les montagnes abritent d’anciens ermitages qui furent convertis en chapelles.

Vers la fin du XVIIè siècle, l’Ermitage de Loreto, fut reconstruit selon la tradition de San Loreto ; les murs extérieurs encerclent la chapelle intérieure, partageant avec elle la toiture et son unique porte, de telle sorte que l’édifice extérieur entoure l’intérieur tel un corridor fermé. Dans l’antique Plazuela de San Roque, construite en 1801, se trouve le Marché des Artisanats El Parián, lieu où les touristes peuvent se délecter dans l’achat d’objets élaborés en faïence, onyx, verre, ou argile tout en savourant les sucreries typiques ou bien en achetant des vêtement et textiles aux couleurs et broderies magnifiques.

Le Callejón de los Zapos ou Ruelle des Crapauds, est une esplanade entourée de maisons de style royal, point de rencontre de centaine de passants qui abrite de nombreux bazars, bars et restaurants où les mariachis et les trios de boleros, sont toujours prêts à rendre hommage en musique à l’amour et à la vie.

Le célèbre Musée Amparo, est dédié à la mémoire de Madame Amparo Rugarcia de Espinosa. Epouse d’un éminent entrepreneur Poblanien, fondateur et financier de l’édifice, Il est reconnu pour sa muséographie basée sur l’aménagement d’espaces coloniaux accueillant des pièces artistiques et archéologiques inestimables. Reflet de l’époque préhispanique à nos jours, c’est l’un des plus importants musée d’Amérique Latine.

Avez-vous par hasard entendu parler de la fameuse gastronomie poblanienne ? A Puebla vous aurez 1001 occasions de goûter et découvrir ses saveurs extrêmement originales et tout simplement exquises, tradition culinaire jalousement gardée, fruit de deux cultures intimement liées : la culture espagnole et indigène.

Et comme si cela n’était pas suffisant, on y trouve également des influences françaises et orientales, la convertissant en l’une des cuisines les plus variées au niveau mondial.

Cholula et sa pyramide (a 20 kms de Puebla)

A l’arrivée des conquistadors espagnols, Cholula, en plus de se distinguer comme un important centre commercial Toltèque, était le siège du culte rendu au mythique Quetzacoatl, source d’inspiration de légendes dans lesquelles l’homme et les dieux s’incarnent à l’unisson dans une même perspective fantastique. Avec ses 450 m de côtés, et aussi surprenant que cela puisse vous paraître, la pyramide de Cholula possède la base la plus grande du monde! Edifiée au-dessus de 7 pyramides superposées et dédiée à Chiconaui, dieu de la pluie, cette réussite architecturale de grande proportions se dresse tel le trophée d’une foi perdue. Un parcours dans ses ruines et sentiers, permet d’observer ses murs sculptées, représentant de multiples narrations ainsi que des motifs symboliques, témoins uniques de ceux qui anciennement donnèrent vie à ce dit temple cérémonial.