Guide Touristique de Pátzcuaro

Pátzcuaro

Hôtels, Restaurants, Plans et Cartes, Photos, Vidéos, Attractions Touristiques, Informations

Patzcuaro est un village d’environ 50000 habitants, situé au bord du Lac de Patzuaro, dans l’Etat de Michoacán. Il se caractérise par sa population hétérogène où cohabitent les natifs descendants des Purépechas, une communauté d’artistes mexicains et étrangers qui ont été séduits par sa tranquilité et ses paysages inspirateurs et une population flottante de touristes et de jeune voyageurs hippies qui viennent y vendre leurs artisanats.

Depuis 2002, Patzcuaro fait partie du programme crée par la Secrétariat du Tourisme du Mexique appelé "Pueblos Mágicos" (Village Magique du Mexique), c’est à dire que c’est un village dont les traditions, les légendes, l’histoire, la vie quotidienne et les célébrations émanent une certaine magie. Ce programme a pour mission de mettre en relief la richesse culturelle et naturelle des villages et leurs alentours et propose des activités touristiques variées: écotourisme, sports extrêmes, tourisme religieux, tourisme culturel, etc.

Les Iles et le Lac de Patzcuaro

Le Lac de Patzcuaro est la principale attraction de la zone. Situé à 4km du centre du village c’est l’un des plus beaux endroits du Mexique et l’un des lacs les plus hauts du monde car il s’élève à 2140 m.

Le lac de Patzcuaro est formé par huit îles : Janitzio, Yunuén, La Pacanda, Tecuena, un petit îlot situé près de Tecuena appelé La Tecuenita, Jarácuaro (à laquelle on peut accéder par route), Urandén Morelos y Urandén Morales. Vous pourrez visiter toutes ces Îles grâce à un efficace service de transportation touristique en bateaux à moteur, et durant le parcours vous pourrez observer les traditionnelles techniques de pêche de la région où sont utilisés les fameux filets en forme de papillon.

Patzcuaro est mondialement célèbre pour sa procession du "Día de Muertos" (Jour des Défûnts). En effet, chaque 1er Novembre, à la tombée du jour, le lac est le décor d’un célébration solemnne chargée demysticisme durant laquelle les insulaires se dirigent vers le cimetière dans des barques remplies des offrandes traditionnelles et de milliers de fleurs de "cempasúchil", avec pour unique illumination les lueurs d’antorches et de milliers de bougies. Un spectacle hors du commun à ne surtout pas manquer! SERVICES: Petites places, cafés, restaurants, galeries d’art, boutiques artisanales et environ 30 hôtels vous attendent à Pátzcuaro. Vous y trouverez aussi un petit groupe sélect de restaurateurs de biens mobiliers et immobiliers dont le professionnalisme et la qualité est reconnue internationalement.

Climat

Le climat de Patzcuaro est tempéré et humide avec des précipitations de fin Mai à Septembre. Sa température moyenne annuelle oscille entre 14°C à 20°C. D’Octobre à Avril les matinées et les nuits sont froides.

Comment se rendre à Patzcuaro

En voiture : Patzcuaro est situé à env.385km de la Ville de Mexico et à peu près à la même distance de la Ville de Guadalajara située dans l’Etat de Jalisco.

En bus: départs chaque jour depuis la Ville de Guadalajara. Les compagnies mexicaines d’autobus offrent des transports en classe économique, classe intermédiaire et première classe.

En avion : l’aéroport le plus proche est l’Aéroport International de Morelia "Francisco J. Mujica. Il est desservi par de grandes compagnies aériennes nationales lesquelles proposent des vols intérieurs à destination de Tijuana, Mexico, Guadalajara et Zacatecas et des vols internationaux à Chicago, San Francisco, Oakland, San José et Los Angeles.

Histoire de Patzcuaro

Patzcuaro est l’un des points clés de l’histoire de l’Etat de Michoacán ; ancien territoire du peuple Purépecha qui s’y installa en 1300 sur les berges sud du Lac de Patzcuaro à l’ombre d’un volcan éteint désormais connu sous le nom de "Estribo Grande" ; guerriers d’origine, les Purépechas n’ont jamais été soumis par les Aztèques. Durant le règne du roi Tariácuri, cette population connut son essor grâce aux importantes alliances qu’elle établit avec les villes voisines d’Ihuatzio et Tzintzuntzan (actuellement sites archéologiques) et se convertit en un important centre cérémoniel où se trouvait selon les dires la porte du ciel à travers laquelle les dieux avaient accès pour monter et descendre à leur guise.

A la mort de leur gouvernant, Patzcuaro fut annexée au royaume de Tzintzuntzan et devint la station balnéaire favorite de la noblesse Purépecha. A l’arrivée des Espagnols au XVIè siècle, les habitants furent destitués de leurs possessions et trésors et le cazonci (gouvernant en lanque Purépecha) Tangáxoan Tzíntzicha ou Tangaxoan II, leur dernier souverain, fut emprisonné et par la suite brûlé vif et les indigènes survivants furent mis à l’écart des activités du village. Informé de cette situation, Don Vasco de Quiroga alors magistrat du roi, demanda à être transféré à Patzcuaro.

Grâce à son intelligence, à ses valeurs, à son profond sens de la justice et à l’aide des religieux Juan de San Miguel et Jacob Daciano, ce personnage parvint à unifier et à remplir d’optimisme les indigènes qui commencèrent à voir en lui quelqu’un en qui confier.

En 1537, il obtint l’autorisation de construire une église et un an plus tard il fonda son projet le plus important: le Colegio de San Nicolás Obispo. En 1540 Patzcuaro se transforma en siège épiscopale et reçut en 1544 le titre de Ville Capitale. Don Vasco de Quiroga commenca à organiser une ville sur la base utopique des enseignements de Thomas More ; un lieu rempli d’opportunités, d’amour, de paix et d’égalité et où chacun avait sa place. Le collège dispensait l’enseignement catholique, servait d’hôpital, et les indigènes de la région y étaient formés aux arts manuels, desquels surgirent les magnifiques pièces artisanales de poterie, vannerie et objets en laques qui continuent de faire l’orgueil de Patzcuaro. Durant cette époque furent construites des maisons uniformes destinées aux habitants en général, et des églises à l’architecture simple de façon à ce que les indigènes s’y sentent à l’aise. La popularité de la ville attira de nouveaux habitants et vit le retour des indigènes qui avaient fui la région.

Un autre hôpital fut bâti: l’Hôpital de Santa Marta (actuellle maison Casa de los Once Patios). Les deux hôpitaux de Pátzcuaro donnaient asile aux orphelins et aux pèlerins malades, qui recevaient les remèdes ancestraux et naturels des indigènes. Au cours de la Guerre d’Indépendance du Mexique, le nom de Patzcuaro fut honoré par d’héroïques personnages originaires de la région: Manuel de la Torre Lloreda, Bernardo Abarca et Gertrudis Bocanegra, laquelle fut assassinée dans la place qui porte aujourd’hui son nom.

Patzcuaro est certes une petite localité mais si vous êtes de passage dans la région, sa visite vaut vraiment le détour!