Guide Touristique de Nuevo Laredo

Nuevo Laredo

Hôtels, Restaurants, Plans et Cartes, Photos, Vidéos, Attractions Touristiques, Informations

Au Nord-Ouest de la République Mexicaine, dans l'Etat de Tamaulipas, se trouve Nuevo Laredo, ville frontalière avec celle de Laredo (Texas, USA) de laquelle elle est séparée par le Río Bravo, un fleuve long de 3034 km qui prend sa source dans les montagnes de San Juan situées au sud du Colorado dans la cordillère des Rocheuses.

Le climat de Nuevo Laredo est le plus extrême de l'état, ses températures annuelles allant de -14ºC en hiver jusqu’à 40ºC en été. Les origines de la ville de Nuevo Laredo remontent au 15 mai de 1755 quand, sur la rive gauche du Río Bravo, c’est-à-dire de l'actuelle ville texane de Laredo, fut fondée la Villa de San Agustín de Laredo.

Presque un siècle plus tard, en 1848, lorsque se termina la Guerre de l'Intervention des Etats-Unis d’Amérique du Nord, fut signé le traité de Guadalupe Hidalgo, un accord de paix entre les deux pays dans lequel était établi que le Mexique céderait plus de la moitié de son territoire qui comprenait alors l'ensemble de ce que sont aujourd'hui les États de Californie, du Nouveau-Mexique, Arizona, Nevada, Utah, Colorado, Texas, et certaines parties du Kansas, du Wyoming et d'Oklahoma.

C'est ainsi que Tamaulipas perdit la partie Nord du Río Bravo de la Villa de Laredo, se retrouvant avec un territoire qui fut nommé Villa de Nuevo Laredo. En 1891, le Congrès de l’État donna à la Villa le statut de ville, la désignant comme Ciudad Laredo de Tamaulipas. Cependant, après la Révolution mexicaine, perdura la coutume, en souvenir certainement, de l'appeler Nuevo Laredo. 

De nos jours, l'économie de Nuevo Laredo est basée sur les activités commerciales et industrielles d’importation et d’exportation entre le Mexique et les États-Unis.

Les quatre ponts internationaux de Nuevo Laredo (Portal a las Américas", Juárez-Lincoln, Comercio Mundial, et le Pont pour les opérations ferroviaires) qui traversent le Río Bravo, sont transités quotidiennement par 3.000 poids-lourd, faisant de cette ville le port terrestre de commerce international le plus important d'Amérique.

Nuevo Laredo possède également un aéroport inauguré en 1972: l’Aéroport International Quetzalcóatl, ainsi qu’une équipe de football de Deuxième Division : "Bravos de Nuevo Laredo", un terrain de golf de 18 trous, et une infrastructure hôtelière pour le tourisme de masse et d’affaires.

Traditions et architecture à Nuevo Laredo

Quant aux traditions, à l'architecture et à la culture, nous pouvons faire référence, entre autres, aux attractions touristiques suivantes: Cinq «lienzos charros", sortes d’arènes où se réalisent les rodéos mexicains et qui, chaque année, entre février et novembre, sont l’endroit où se déroulent les traditionnelles "Charreadas" (sorte de rodéo mexicain) ; la Cathédrale moderne de l’Espíritu Santo qui est également le siège de la Diocèse de Nuevo Laredo ;  de nombreux monuments se trouvant dans les parcs et les places de la ville comme l'Horloge Publique couronnée par une tour de style Art Nouveau de 15 mètres composée de trois corps recouverts de pierre de taille blanche ; le Monument dédié à Benito Juárez, une sculpture en bronze de près de 3 mètres de haut couronnée d’une colonne de 8 mètres ; le drapeau, situé dans le Parc Archéologique Morelos, dont le mât pèse 120 tonnes et mesure 102 mètres ; le Musée d'Histoire Naturelle (Tamux) qui présente des fossiles de dinosaures et offre des expositions temporaires, ainsi que les permanentes sur l'Univers et l'évolution de l'Homme; les Archives Historiques qui préservent, entre autres, le manuscrit de la première histoire écrite de la ville connue comme "Reseña Histórica Compendiada de Nuevo Laredo" (Recueil Historique Abregé de Nuevo Laredo) ; le Musée Reyes Meza, un musée d'art possédant deux salles exclusivement réservées aux expositions temporaires ; et le Zoo Régional de Nuevo Laredo qui a commencé ses activités le 12 Décembre 2007, avec 185 animaux de 25 espèces différentes logés dans 19 espaces ou habitats.