Guadalajara / Reportages

Institut Culturel Hospicio Cabañas

Reportages sur Guadalajara, Jalisco

Au risque de sonner un peu à slogan il faut reconnaître qu’une visite à Guadalajara n’est pas complète si vous n’allez pas voir l’Hospicio Cabañas, non seulement pour son imposant édifice, mais aussi pour son histoire, pour tout ce dont ses murs ont été témoins…et que dire de ses toits !

Tout commença vers la fin du XVIIIème siècle avec l’arrivée d’un évêque espagnol, Juan Cruz Ruíz de Cabañas y Crespo, qui eut l’idée de construire un foyer pour enfants et personnes âgées fonctionnant aussi comme une sorte d’école/atelier où les résidents pourraient apprendre un métier. C’est ainsi qu’il fut décidé d’engager le meilleur architecte de l’époque, Manuel Tolsà. La construction initia en 1805 et dura presque cent ans, bien qu’en 1810, beaucoup de temps avant d’être conclue, elle ouvra ses portes sous le nom de "Casa de Misericordia" Maison de la Miséricorde. Par manque de chance, la Guerre d’Indépendance éclata cette même année et l’édifice fut convertit en siège des combattants espagnols qui y établirent une prison, un entrepôt et une caserne. Son nom fut changé pour rendre honneur à son principal promoteur, l’évêque Cabañas.

Ce bâtiment, qui à l’intérieur recèle des corridors avec des arcs, 23 patios -cours intérieures-, une très jolie chapelle ainsi que de nombreuses chambres, est un des plus grands exemplaires du style néoclassique dans le pays. En 1937, l’artiste jalisciense (de Jalisco) José Clemente Orozco se vit confier la tâche de décorer l’ancienne chapelle du lieu. C’est ainsi qu’il exprima sur ses murs et ses toits ce qui allait être considéré par beaucoup comme sa meilleure œuvre : 1200 mètres carrés de fresques et de peintures murales. Durant deux ans, il peignit 57 œuvres illustrant diverses époques du Mexique à savoir la conquête, l’époque coloniale et les temps modernes. A l’intérieur de la coupole de la chapelle on observe l’une de ses œuvres les plus remarquables "el hombre de fuego" -l’homme en feu. Il s’agit d’un homme enveloppé par des flammes et entouré par quatre personnages qui pourraient représenter les quatre éléments de la nature ou avoir à trait avec le mythe du phénix.

A l’intérieur de l’ensemble architectonique de l’ancien hospice se trouve un musée ouvert depuis 1983, il contient 12 salles d’expositions temporaires où sont présentées les travaux d’artistes mexicains tels le Docteur Atl et Raúl Anguiano, entre autres.

De nos jours, l’Hospicio Cabañas est le siège de l’Institut Culturel Cabañas et du Ministère de la Culture de Jalisco. L’institut offre toute une gamme d’activités telles que cours de musique, de théâtre et de ballet, spectacles de danse, musique et théâtre, sans oublier qu’à l’intérieur se trouve aussi l’école d’arts plastiques.

L’Hospicio Cabañas a été déclaré Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO le 4 décembre 1997.

Horaire du musée et de la chapelle : du mardi au samedi de 10h à 18hrs et le dimanche de 10h à 15hrs. Renseignez-vous au sujet des visites guidées, elles valent la peine, on en sort avec une vision très différente -et complète- des fresques peintes sur les toits et les parois de la chapelle.

Galerie de Photos

Peinture murale de José Clemente Orozco appelée Hombre de Fuego, Homme de Feu, Institut Culturel Hospicio CabañasL’ensemble de la construction est de style néoclassique, Institut Culturel Hospicio CabañasLes peintures murales de Jose Clemente Orozco occupent 1200 m2, Institut Culturel Hospicio CabañasDéclaré Patrimoine de l’Humanité le 4 décembre 1997 par l’UNESCO, Institut Culturel Hospicio CabañasL’un de ses 23 patios, Institut Culturel Hospicio CabañasEntrée principale et guichet, Institut Culturel Hospicio CabañasIci fut firmé en 1852 le Plan del Hospicio, qui déboucha a la dernière élection à la présidence de Santa Ana, Institut Culturel Hospicio CabañasLa construction de cet ancien hospice débuta en 1806, Institut Culturel Hospicio CabañasDepuis 1992, c’est le siège de la Secrétariat à la Culture de Jalisco, Institut Culturel Hospicio CabañasLes peintures murales de José Clemente Orozco ici exposées sont selon les experts, les meilleures de son oeuvre, Institut Culturel Hospicio Cabañas

Commentaires